p p

33T - CBS 450188 1

TENDRES FIEVRES

La fièvre dans le sang
Déchaîne-moi
Le plus grand chapiteau
L'amour est une bombe
J'entends tout
Pin-ups
Revenir avec vous
Traces de toi
Je laisse couler


p p
p

Sous-pochette

p
p

K7 - CBS 450188 4

p
p

CD - CBS 450188 2

p

p

Les singles :



p

1986 - 45T - CBS A 7130

Traces de toi
La fièvre dans le sang

p
p

1986 - 45T - CBS 650401 7

La fièvre dans le sang
Traces de toi

p
p

1987 - 45T - CBS 650818 7

Revenir avec vous
J'entends tout

p
p

1987 - 45T - CBS 651174 7

Déchaîne-moi (version remixée)
7 amazones

p

Les maxis :



p

1986 - 45T Maxi - CBS A 12.7130

Traces de toi (4'59)
La fièvre dans le sang (5'47)

p
pp

1986 - 45T Maxi - CBS A 12.7130

Deuxième pochette

p
p

1987 - 45T Maxi - CBS 651174 6

Déchaîne-moi (version remixée) (3'23)
Déchaîne-moi (en public) (3'58)

p

Les promos :



p

1986 - Double 45T - CBS PROCHA

Traces de toi
La fièvre dans le sang
Interview Philippe Chatiliez
Interview Dominique Lavanant

(pochette ouvrante)

p

p

Les paroles:


♦ La fièvre dans le sang

Que je l'ai vue, j'ai su
Les ennuis qui m'attendaient
Elle m'a pas déçu

Elle
Il fallait que je l'aie
Même si pour ça le ciel
Ou l'enfer m'avalait

Elle est belle comme
Une princesse de sang
De celles qui rendent un homme
Faible et languissant

J'ai
La fièvre dans le sang
Cette fille m'échauffe les sangs
Comme un adolescent
Je déraille, bon sang!

J'ai
La fièvre dans le sang
Cette histoire, je le sens
Ne finira pas sans
Effusion de sang

Si
J'avais vu l'anneau d'or
À son doigt, j'aurais fui
Peut-être, et encore...


Veut en venir ce démon
Quand elle me dit supprimons
Tout obstacle entre nous

Elle parle comme
Une princesse de sang
De celles qui rendent un homme
Plus qu'obéissant

J'ai
La fièvre dans le sang
Cette fille m'échauffe les sangs
Comme un adolescent
Je déraille, bon sang!

J'ai
La fièvre dans le sang
Cette histoire, je le sens
Ne finira pas sans
Effusion de sang

Jour après jour
Je vais m'affaiblissant
Elle appelle ça l'amour
Ce malaise incessant

J'ai
La fièvre dans le sang
Cette fille m'échauffe les sangs
Comme un adolescent
Je déraille, bon sang!

J'ai
La fièvre dans le sang
Cette histoire, je le sens
Ne finira pas sans
Effusion de sang

J'ai
La fièvre dans le sang
Le désir agissant
Comme un alcool puissant
Je déraille, bon sang!

J'ai
La fièvre dans le sang
Cette histoire, je le sens
Ne finira pas sans
Effusion de sang

©1986- Paroles : Jacques Duvall - Musique : Alain Chamfort – Marc Moulin
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Déchaîne-moi

Déchaîne-moi
J'peux plus voir c'mur auquel j'suis accroché
Ca m'met hors de toi d'savoir qu't'es partie
Avec le geôlier
Déchaîne-moi
Fallait m'ach'ver, pas m'faire prisonnier
J'veux plus l'avoir la boule au cœur et au pied
Allez, viens ! Au pied ! Au pied !

J'vois tes yeux, tes valises
Fins prêts pour le départ
T'as débranché les prises
Pris tous les mouchoirs
Reviens donc me déchaîner
Ou j'casse tous tes cailloux
C'est pas bien c'que t'as fait
Me mettre comme ça au clou
Qui s'est si mal conduit
Et qui croule encore dans la nuit,
Ecore dans la nuit
Si c'est pas le monsieur qui t'a enfuie alors ?

Déchaîne-moi
J'peux plus voir c'mur auquel j'suis accroché
Dire que c'est pour lui que t'as décidé
D'avaler la clé
Déchaîne-moi
J'ai une interview, j'te quitte, on m'attend
C'est l'heure des visites,
Jen vois une qu'agite la drapeau blanc

Tes cheveux qui s'débinent
J'en voyais pas la fin
On a que deux mimines
Un p'tit creux aux reins
Reviens donc me déchaîner
Ou j'te mets en colère
Après nos années d'or
Me recoller au fer
Et qui croule encore dans la nuit, encore dans la nuit
Si c'est pas le monsieur qui te ronge les ongles ?

Sous l'vernis
J'peux plus voir ce mur auquel j'suis accroché
Dire que c'est pour lui que t'as décidé
D'avaler la clé

Déchaîne-moi

©1986- Paroles : Barry White – Boris Bergman - Musique : Barry White

Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

♦ Le plus grand chapiteau

Quel cirque tu me fais, mon amour
Qu'est-ce que tu me joues comme tours
Je ris, j'applaudis tes numéros
Même si quelquefois t'en fais trop

Ma belle enfant de la balle
Appelle-moi Monsieur Loyal
T'es la seule gitane qui m'allume
Tu craches le feu, moi, je me consume

J'me crois sous le plus grand chapiteau du monde
Avec toi je n'm'ennuie pas une seconde
Chaque soir de nouvelles attractions
Pas d'entracte, pas d'interruption

Nous deux on fait une drôl' de ménagerie
Un ours et une tigresse de Sibérie
Veux-tu, ma féline adorée
Me séduire ou me dévorer?

Tu jongles avec moi comme une balle
Dans un roulement de cymbales
Petite acrobate de mon coeur
Parfois tes pirouettes me font peur

J'me crois sous le plus grand chapiteau du monde
Avec toi je n'm'ennuie pas une seconde
Chaque soir de nouvelles attractions
Je n'sais pas jusqu'où nous irons

Un lanceur de couteau me perc'rait l'coeur
Si un jour un prestidigitateur
Te f'sait disparaître de ma vie
J'existe plus sans tes fantaisies

©1986- Paroles : Jacques Duvall - Musique : Alain Chamfort
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

♦ L'amour est une bombe

L'inventeur de la bombe
Y a pas de fleurs sur sa tombe
Le pauvre diable est mort
Rongé par le remords

L'homme qui a inventé
L'amour s'est pas vanté
On f'ra pas son procès
On sait même pas qui c'est

Wham bam boom boom
Faut même pas un port d'arme
Wham bam boom boom
Coulez sang, sueur et larmes

L'amour, l'amour est une bombe
Qu'on me parle pas d'une colombe
L'amour l'amour est une bombe
Pourquoi c'est sur moi qu'ça tombe?

Ay ay ay
Ça m'déchire les entrailles
Ay ay ay

C'est l'hécatombe
L'amour l'amour est une bombe
Tout le monde y succombe

L'amour c'est pas si moche en soi
Mais quand tu le reçois
Sur le champignon
C'est déjà beaucoup moins mignon

Quand ça pète ce truc-là
Faut faire gaffe aux éclats
Si t'es pas désintégré
T'es brûlé au troisième degré

Wham bam boom boom
Coups de feu, coups de foudre
Wham bam boom boom
Y a une odeur de poudre

L'amour, l'amour est une bombe
Qu'on me parle pas d'une colombe
L'amour l'amour est une bombe
Pourquoi c'est sur moi qu'ça tombe?

J'suis lancé sur la piste
D'une dangereuse terroriste
Elle fonce le regard vide
Au volant d'son camion suicide

Si j'la rattrape cette nuit
Ça risque de faire du bruit
Ça va faire mal
En place pour le bouquet final

Wham bam boom boom
T'entends l'tonnerre qui gronde
Wham bam boom boom
Un vrai boucan de fin du monde

L'amour l'amour est une bombe
Qu'on me parle pas d'une colombe
L'amour l'amour est une bombe
Pourquoi c'est sur moi qu'ça tombe

©1986- Paroles : Jacques Duvall - Musique : Alain Chamfort
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

J'entends tout

J'entends tout
À travers les murs
J'entends tout
Même le plus doux
De ses murmures

Cette beauté
Dans l'appartement
D'à côté
Elle s'y entend
Pour m'exciter

Elle m'adresse jamais la parole
On se croise dans l'escalier
Elle me frôle, absente et frivole
Et je reste seul sur le palier

Ma belle voisine
M'inspire des sensations
Assez voisines
De l'amour au fond

J'entends tout
À travers les murs
J'entends tout
Même le plus doux
De ses murmures

Le moindre bruit
Ses talons qui claquent
Dans la nuit
Le plancher craque
Et moi aussi

J'en attrape la chair de poule
Chaque fois qu'elle prend sa douche
Le p'tit air que joue l'eau qui coule
C'est vrai, j'en ai l'eau à la bouche

Ma belle voisine
M'inspire des sensations
Assez voisines
De l'amour au fond

Que se passerait-il si demain
Je lui avouais mon trouble
J'reste à la moitié du chemin
J'suis pas prêt pour ce quitte ou double

Ma belle voisine
M'inspire des sensations
Assez voisines
De l'amour au fond

©1986- Paroles : Jacques Duvall - Musique : Alain Chamfort
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Pin-ups

Mes danseuses nues d'balivernes
J'vous ai toujours pris d'pied fermes
Pourquoi c'ton agressif et tous
Ces sanglots

Très collectifs.

Qu'est-c'que t'as petite indienne
Trop contrite dans ton Western
Qui a dit protestons
Qui me bouscule
Au portillon.

Chacun mon tour
Moi moi
A mon tour
Moi moi
Chacun mon tour
Moi moi
A mon tour
Moi moi

Vise la pin-up, la pin-up
Vise la pin-up

Pour la vie ou en escale
Je vous aime à parts égales
pourquoi sortir les griffes
De quand date ce ton
Trop exclusif

Chacun mon tour
Moi moi
Chacun mon tour
Moi moi
A mon tour
Moi moi

Tintin pour celles qui réclament
Tintin pour celles qui désarment
Tintin pour celles qui donnent trop
Et celles qui font pas d'cadeaux

Vise la pin-up, la pin-up
Vise la pin-up

Fiancée d'Carloca
Les parfums d'banani-ya
C'est jamais long long long
Alors profitons

Chacun mon tour
Moi moi
Chacun mon tour
Moi moi
A mon tour
Moi moi

Tintin pour celles qui réclament
Tintin pour celles qui désarment
Tintin pour celles qui donnent trop
Et celles qui font pas d'cadeaux

Tintin pour celles qui s'alignent
Tintin ira à la ligne
Tintin et j'ajouterai Tintin
On n'est jamais sûr de rien.

Tintin pour celles qui désarment
Tintin pour celles qui réclament
Tintin pour celles qui donnent trop
Et celles qui font pas d'cadeaux;

Tintin … Tintin … Tintin …

©1986- Paroles : Boris Bergman - Musique : Alain Chamfort – Wally Badarou
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Revenir avec vous

Tiens, c'est l'heure des algues marines
Elles s'enroulent autour du cou
Des marins qu'on assassine
Avec des billets doux
A l'horizon, plus jamais d'butane
J'avais éteint même la petite flamme

J'vous avais mis les bouts
Comme dans une chanson de dix sous
Ca ne se fait pas du tout
J'veux r'venir avec vous
J'veux plus jouer l'touche à tout
Avec les Martines à sous
Ca restera entre nous
J'veux r'venir avec vous

Je me remonte la Tamise
Jusqu'au pont de Saint-Cloud
En haut du mât, ma chemise
Flotte entre chienne et loup
J'vous ai cherché au pont Alexandre
Comme jadis pour vous y surprendre

J'vous avais mis les bouts
Comme dans une chanson de dix sous
Ca ne se fait pas du tout
J'veux r'venir avec vous
J'veux plus jouer l'touche à tout
Avec les Martines à sous
Ca restera entre nous
J'veux r'venir avec vous

J'vous avais mis les bouts
Comme dans une chanson de dix sous
Ca ne se fait pas du tout
J'veux r'venir avec vous

J'vous rêvais de partout
Aujourd'hui enfin je me l'avoue
Pour trois mots j'ai tenu le coup
Revenir avec vous

J'veux plus jouer l'touche à tout
Avec les Martines à sous
Ca restera entre nous
J'veux r'venir avec vous

J'vous rêvais de partout
Aujourd'hui enfin je me l'avoue
Pour trois mots j'ai tenu le coup
Revenir avec vous

J'vous avais mis les bouts
Comme dans une chanson de dix sous
Ca ne se fait pas du tout
J'veux r'venir avec vous

©1986- Paroles : Boris Bergman - Musique : Alain Chamfort – Marc Moulin
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Traces de toi

Tu te donnes à moi sans confession
Quand je veux t'aimer
Tu glisses une larme d'émotion
Dans ton décolleté
Et je voudrais trouver les mots
Mais je ne sais plus très bien
Si je dois me vouer à ton dieu où à tes saints
Alors sur ma peau tu laisses des
Traces de toi

Tout ce que je vois là dans tes yeux
Ne regarde que moi
Et l'amour c'est tout ce que je veux
Refaire avec toi
Et même si souvent
Je suis envieux de ta jeunesse
Si je m'attache à elle comme un esclave
A sa maîtresse
C'est que sur moi je veux garder des
Traces de toi

Toutes les larmes du ciel peuvent bien m'emporter
Quand ton cœur fait
Being being being
Tous les tam-tams africains je les fais danser
Quand ton cœur fait
Being being being
L'amour tu sais c'est pas sorcier
Mais toi tu m'as bien possédé

Cette nuit je veux que nous dansions
L'apocalypso
Comme si c'était la fin du monde
L'apocalypso now
Et même si la vie sépare un jour tous ceux qui s'aiment
Si les gardiens de l'Eden nous posent des problèmes
Dans mon âme je veux garder des
Traces de toi

Toutes les larmes du ciel peuvent bien m'emporter
Quand ton cœur fait
Being being being
Tous les tam-tams africains je les fais danser
Quand ton cœur fait
Being being being
L'amour tu sais c'est pas sorcier
Mais toi tu m'as bien possédé

©1986- Paroles : Didier Golemanas - Musique : Alain Chamfort
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Je laisse couler

J'aime la soie anglaise
Et la flanelle: là d'dans j'suis à l'aise
Mon tailleur est riche
C'est grâce aux goûts de luxe que j'affiche

J'ai plus un radis
Mais j'me dis c'est pas gênant
Je joues les dandys
Je vous l'dis c'est passionnant

Y a aucun problème
J'me sens bien dans mon costume crème
Un oeillet à mon revers
J'ai mon compte à découvert
Mais j'laisse couler

Y a pas l'ombre d'un problème
Et si y en avait un tout d'même
J'lui laisserais pas la vedette
J'peux bien crouler sous les dettes
Je laisse couler

J'suis amoureux fou
Ma p'tite chérie est vraiment trop chou
Mais voilà qu'elle part
J'aurais jamais cru ça d'sa part

J'ai cessé d'lui plaire
Mais j'me dis c'est pas gênant
J'suis libre comme l'air
Je vous l'dis, c'est passionnant

Y a aucun problème
J'me sens bien dans mon costume crème
Sous l'revers amidonné
J'ai l'coeur un peu chiffonné
Mais j'laisse couler

Y a pas l'ombre d'un problème
Et si y en avait un tout d'même
En tout cas j'me f'rais pas d'bile
Quelques larmes de crocodile
Je laisse couler

Y a aucun problème
J'me sens bien dans mon costume crème
Un œillet à mon revers
J'ai mon compte à découvert
Mais j'laisse couler

Y a aucun problème
J'me sens bien dans mon costume crème
Sous l'revers amidonné
J'ai l'coeur un peu chiffonné
Mais j'laisse couler

Y a aucun problème
J'me sens bien dans mon costume crème
En tout cas j'me fais pas d'bile
Quelques larmes de crocodile
Mais j'laisse couler

©1986- Paroles : Jacques Duvall - Musique : Alain Chamfort – Marc Moulin
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé


Additional information