Joujou à la casse

Petit joujou si tu te casses
Ou je veux dire si tu te tires
Petit joujou c’est à la casse
Que tu t’en iras finir

Petit joujou si tu te fâches
Si tu me jettes si  tu me vires
Petit joujou si je me fâche
Tu peux t’attendre au pire

Casse-toi
Joujou à la casse
Casse-toi
Et je te briserai comme tu m’auras brisé le cœur
Petite garce je t’aime
T’aime, t’aime

Casse-toi
Joujou à la casse
Casse-toi
Et je te briserai comme tu m’auras brisé le cœur
Petite garce je t’aime
T’aime, t’aime

Moi des joujoux j’en ai des caisses
Des comme toi y’en a des masses
Si tu attends que je me baisse
Et que je te ramasse

Compte, compte là-dessus
Amuse toi à y croire
Tu ne seras pas déçue
Essaye un peu pour voir

Casse-toi
Joujou à la casse
Casse-toi
Et je te briserai comme tu m’auras brisé le cœur
Petite garce je t’aime
T’aime, t’aime

Si tu n’as pas compris
Je m’en vais te faire le croquis
D’une poupée
Désarticulée brisée

Tu verras à quel point est triste
Un tableau hyper réaliste
Qui dépeint
Un amour qui s’éteint

Casse-toi
Joujou à la casse
Casse-toi
Et je te briserai comme tu m’auras brisé le cœur
Petite garce je t’aime
T’aime, t’aime

Oui je t’aime !

Joujou, joujou
Joujou, joujou
Joujou joue
Joujou joue…

©1977- Paroles : Serge Gainsbourg -  Musique : Alain Chamfort/ Jean-Noël Chaléat
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Baby Lou

Sur les abords du périphérique
J't'ai aperçue par ma vitre
On aurait dit comme le générique
D'un film Ricain sans sous-titres
Tu n'm'as même pas d'mandé où j'allais
On aurait dit que tu t'en foutais

Moi, je filais droit vers l'Atlantique
Voir les bateaux qui chavirent
J'voulais me noyer dans l'romantique
L'idée semblait te séduire
Tu m'dis : "J'n'ai jamais vu l'océan
Qui sait, là-bas c'est p't-être plus marrant !"

J'ai compris ta philosophie
Baby Lou
Et ta façon de voir la vie
Baby Lou

Et pourquoi pas
Si c'est c'qui te va ?
Tu n'es pas concernée
Plutôt du genre consterné

J'te regarde dans l'rétro d'la Buick
Sous les nuages qui s'déchirent
Compter les poteaux télégraphiques
Tu n'trouves rien d'autre à me dire
Tu as vraiment l'air de te foutre de tout
De prendre tous les autres pour des fous

C'est toute ta philosophie
Baby Lou
C'est ta façon de voir la vie
Baby Lou

Et pourquoi pas
Si c'est c'qui te va ?
Tu n'es pas concernée
Plutôt du genre consterné

Et pourquoi pas
Si c'est c'qui te va ?
Tu n'es pas concernée
Plutôt du genre consterné

Regarde voir la mer
Comme toi tout aussi amère

©1977- Paroles : Serge Gainsbourg -  Musique : Alain Chamfort/ Michel Pelay
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Privé

A l’entrée du Rock Palladium
Ça chauffait ça chauffait ça chauffait fallait voir comme
On pouvait voir sur le podium
Le batteur qui battait de la caisse claire et des toms

Quand j’voulus franchir la porte
V’la les gorilles qui sortent
De leur gros bras ils m’écartent
Et me demandent ma carte
C’est

Privé
Pas la peine d’insister
Il faut vous barrer
Je vous dis qu’c’est privé
On n’y peut rien
Ce n’est pas un pub
Ici c’est un club
Privé
Si vous n’êtes pas inscrit
Passage interdit
On vous dit qu’c’est
Privé
J’vous connais pas
Vous n’êtes pas membre
Dégagez !

Privé ! Ouou ouououo !
Ouou ououou !
Privé ! Ouou ououou !

A l’entrée du Rock Palladium
Ça chauffait ça chauffait ça chauffait fallait voir comme
L’piano Fender mettait la gomme
Et jouait et jouait et jouait ad libitum

Si les videurs m’font obstacle
J’m’en vais louper le spectacle
J’leur dis arrêtez l’barrage
Veuillez passer ce message
C’est

Privé
Ultra confidentiel
Oui c’est personnel
Je vous dis qu’c’est
Privé
C’est pour la fille
Qu’est assise au bar
Qu’a les cheveux noirs
Privé
Ça n’vous regarde pas
C’est entre elle et moi
J’veux la voir en
Privé
Ne cherchez pas à comprendre
C’est top secret

Privé ! Ouou ouououo !
Ouou ououou !
Privé ! Ouou ououou !

Privé
Ultra confidentiel
Oui c’est personnel
Je vous dis qu’c’est
Privé
C’est pour la fille
Qu’est assise au bar
Qu’a les cheveux noirs
Privé
Ça n’vous regarde pas
C’est entre elle et moi
J’veux la voir en
Privé
Ne cherchez pas à comprendre
C’est top secret

J’suis rentré au  Rock Palladium
Ça chauffait ça chauffait ça chauffait fallait voir comme
J’voyais briller l’aluminium
D’la guitare qui s’donnait qui s’donnait au maximum

Entouré d’armoires à glace
Je sens mon sang qui se glace
Voilà les loulous qui louchent
Sur ma copine j’dis pas touche
C’est

Privé
Pas la peine d’insister
Il faut vous barrer
Je vous dis qu’c’est
Privé
Comme au poker
Un as et deux neuf
Je fais ça au bluff

Privé
Faut pas vous y frotter
Seulement regarder
J’peux pas vous en
Priver
N’essayer pas
De vous brancher c’est
Chasse gardée !

Privé ! Ouou ouououo !
Ouou ououou !
Privé ! Ouou ououou !

Privé…

©1977- Paroles : Serge Gainsbourg -  Musique : Alain Chamfort
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Disc-jockey

Disc-jockey
Pour moi c’est OK
Ta musique
Ton disque tourne au tragique
Disc-jockey
Ce disque que tu matraquais
En septembre
A pour moi un goût de cendres

Dansent dansent
Dansent tous les souvenirs bateaux
Dansent
Comme une bouteille vide qu’on jette à l’eau

Dansent dansent
Dansent tous les souvenirs bateaux
Dansent
Comme une bouteille vide qu’on jette à l’eau

Disc-jockey
Pour moi c’est OK
Ta musique
Ton disque tourne au tragique
Disc-jockey
J’croyais avoir un ticket
Retour open
C’n’était qu’un aller simple pour mes peines

Dansent dansent
Dansent tous les souvenirs bateaux
Dansent
Comme une bouteille vide qu’on jette à l’eau

Dansent dansent
Dansent tous les souvenirs bateaux
Dansent
Comme une bouteille vide qu’on jette à l’eau

Oui remets encore une fois ce disque !

Dansent dansent
Dansent tous les souvenirs bateaux
Dansent
Comme une bouteille vide qu’on jette à l’eau

Disc-jockey
Je te hais !

©1977- Paroles : Serge Gainsbourg -  Musique : Alain Chamfort / Michel Pelay
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Tennisman

Qui est l’plus beau de tous les dieux du stade
Le prototype qui plait aux femmes
Champion plein aux as couvert d’pub et de badges
Tennisman tennisman
C’est un playboy un gentleman
Tennisman tennisman
Qui a ses supporters ses fans

Aux quatre coins du monde il prend son fade
Ses colères ses sueurs sont froides
Vite oubliées près d’une fille aux yeux de jade
Tennisman tennisman
C’est un playboy un gentleman
Tennisman tennisman
Qui a ses supporters ses fans

Sur tous les courts de tennis il fait un malheur
Oh oh oh
En trois sets en quat’sets en cinq sets
Touts sont prêtes à lui donner leur cœur

Tennisman tennisman
Tu as les filles tu as les fans
En trois sets en quat’set en cinq sets
Qu’tu sois vaincu vainqueur !
Le racket d’la raquette les rockets
Smash et passing shot il connaît par cœur…

Tennisman tennisman
Tu as les filles tu as les fans
En trois sets en quat’set en cinq sets
Qu’tu sois vaincu vainqueur !

Ouais c’est l’plus beau de tous les dieux du stade
Le prototype qui plaît aux femmes
Champion plein aux as couvert d’pub et de badges
Tennisman tennisman
C’est un playboy un gentleman
Tennisman tennisman
Qui a ses supporters ses fans

Sur tous les courts de tennis il fait un malheur
Oh oh oh
En trois sets en quat’sets en cinq sets
Toutes sont prêtes à lui donner leur cœur

Tennisman tennisman
Tu as les filles tu as les fans
En trois sets en quat’set en cinq sets
Qu’tu sois vaincu vainqueur !
Le racket d’la raquette les rockets
Smash et passing shot il connaît par cœur…

Tennisman tennisman
Tu as les filles tu as les fans
En trois sets en quat’set en cinq sets
Qu’tu sois vaincu vainqueur !
Le racket d’la raquette les rockets
Match au finish en trois sets en quat’sets en cinq sets
Toutes sont prêtes à lui donner leur cœur

Tennisman tennisman
Tu as les filles tu as les fans
En trois sets en quat’set en cinq sets
Qu’tu sois vaincu vainqueur !

©1977- Paroles : Serge Gainsbourg -  Musique : Alain Chamfort / Michel Pelay
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Sparadrap

Spara sparadrap
Pour amour blessé
Spara sparadra^
Pour un cœur brisé
La vie est cruelle
Et les filles sont bien trop belles

Spra sparadrap
Sur les sentiments
Spara sparadrap
Tu as la gueule en sang
La vie est cruelle
Et les filles sont infidèles

Hey man
Quand la vie te roue de coups hou !
Hey hey hey man
N’essaye pas d’rendre coup pour coup
Fais celui qui s’en fout

Les filles et l’amour
Tu es pour
A chaque fois ça te joue des tours
Elle t’appelle au secours
Fais l’sourt
Oublie-la et fais un détour

Sapra sparadrap
L’amour est fini
Spara sparadrap
Tu as le cœur meurtri
Et dès que tu aimes
Toutes les filles sont les mêmes

Spara sparadrap
Si elle te relance
Spara sparadrap
Saute dans l’ambulance
Au chant des sirènes
Tu passes au rouge elle reste blême

Hey man
Quand tu auras pris trop de coups
Hey hey hey man
Qu’tu t’retrouveras sur les genoux
Fais celui qui s’en fout
Les filles et l’amour
Tu es pour
A chaque fois ça te joue des tours
Elle t’appelle au secours
Fais l’sourt
Oublie-la et fais un détour

Hey man
Spara sparadrap
Pour l’amour blessé
Spara sparadrap
Pour un cœur brisé
La vie est cruelle
Et les filles sont infidèles

Hey man
Quand la vie te roue de coups
Hey hey hey man
N’essaye pas d’rendre coups pour coups
Fais celui qui s’en fout

Les filles et l’amour
Tu es pour
A chaque fois ça te joue des tours
Elle t’appelle au secours
Fais l’sourt
Oublie-la et fais un détour

©1977- Paroles : Serge Gainsbourg -  Musique : Alain Chamfort/ Jean-Noël Chaléat
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Rock'n rose

Gin vodka orange
La vie est un mélange
De jus de fruits d’alcools blancs et de liqueurs
Jus de chaussette et jus de banane
Y’a tout là-haut un drôle de barman
Qui n’arrête pas d’agiter son shaker
Là-haut dans son bar
Dieu sait c’qu’il te prépare
Quel goût aura la coupe qui t’es destinée
Sucré salé acide ou amer
Quelle que soit la couleur de ton verre
De toute façon il te faudra l’avaler

Rock’n rose rock’n rose
C’est un mélange choc
Qui se boit on the rocks
Rock’n rose rock’n rose
Un cocktail explosif
Un cocktail Molotov
Rock’n rose … rock’n rose

Gin vodka orange
La vie est un mélange
De jus de fruits d’alccols blancs et de coca
De peppermint et de limonade
Quand l’goût de la vie te semble fade
Dis-toi bien qu’le Grand barman veille sur toi
Ce mec en smoking
Du monde c’est le king
Il connaît des mélanges à tout casser
Avec des pailles comme détonateur
Fais-lui confiance il t’connaît par cœur
Et t’prépare un truc dont il a le secret

Rock’n rose rock’n rose
C’est un mélange choc
Qui se boit on the rocks
Rock’n rose rock’n rose
Un cocktail explosif
Un cocktail Molotov
Rock’n rose … rock’n rose

C’est un mélange choc
Qui se boit on the rocks
Rock’n rose rock’n rose
Un cocktail explosif
Un cocktail Molotov

C’est un mélange choc
Qui se boit on the rocks
Rock’n rose rock’n rose
Un cocktail explosif
Un cocktail Molotov

Ce mec en smoking
Du monde c’est le king
Il connaît des mélanges à tout casser
Avec des pailles comme détonateur
Fais-lui confiance il t’connaît par cœur
Et t’prépare un truc dont il a le secret

Rock’n rose rock’n rose
C’est un mélange choc
Qui se boit on the rocks
Rock’n rose rock’n rose
Un cocktail explosif
Un cocktail Molotov
Rock’n rose … rock’n rose

©1977- Paroles : Serge Gainsbourg -  Musique : Alain Chamfort/ Jean-Noël Chaléat
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Lucette et Lucie

Je connais deux jumelles Lucette et Lucie
Deux petits sosies
Comme deux gouttes d’eau Lucette et Lucie
Fraîches et jolies
Qui s’assemble
Se ressemble
Je n’ai jamais su laquelle
D’entre ces deux belles
Est entrée dans ma vie
Comment savoir qui m’a souri
Lucette ou Lucie

Deux petites suédoises Lucette et Lucie
Venues tout droit d’leur pays
Et qui prennent la vie Lucette et Lucie
Comme une plaisanterie
Qui s’assemble
Se ressemble
Je ne sais jamais laquelle
D’entre ce deux belles
Entre dans mon lit
Comment savoior qui me séduit
Lucette ou Lucie

Lucie Lucette Lucette Lucie
Entre l’une et l’autre je passe mes nuits
On fait l’amour en stéréophonie
Et nous vivons en parfaite harmonie
Lucette et moi moi et Lucie

Lucie Lucette Lucette Lucie
Entre l’une et l’autre je passe mes nuits
On fait l’amour en stéréophonie
Et nous vivons en parfaite harmonie

Ce sont mes âmes sœur Lucette et Lucie
Mes petites chéries
Elles poussent des soupirs Lucette et Lucie
Et des petits cris
Qui s’assemble
Se ressemble
Je ne sais jamais laquelle
D’entre ce deux belles
S’est évanouie
Laquelle des deux c’est fait la paire
Lucette ou Lucie

Lucie Lucette Lucette Lucie
Entre l’une et l’autre je passe mes nuits
On fait l’amour en stéréophonie
Et nous vivons en parfaite harmonie
Lucette et moi moi et Lucie

Entre les deux je fais ami ami
On fait l’amour en stéréophonie
On est bien plus heureux qu’à Miami
Lucette et moi moi et Lucie

Amour eau fraîche et susucre candi
On fait l’amour en stéréophonie
Dans le triangle rectangle du lit
Lucette et moi moi et Lucie

©1977- Paroles : Serge Gainsbourg -  Musique : Alain Chamfort/ Jean-Noël Chaléat
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Le vide au coeur

J’ai jeté tous mes libres
N’ai gardé de rimbaud
Rien que le bateau ivre
Et Edgar Allan Poe

Dans ma solitude
Ma compagne d’habitude
Dans mon insistance
En de trop folles espérances
Dans ma déraison
J’ai beau fixer l’horizon
En attendant quoi
Moi-même je ne le sais pas

Parce que romantique
Ou peut-être trop cynique
Parce que trop lucide
Dans mon cœur j’ai fait le vide
Dans ma déraison
J’ai beau fixer l’horizon
J’ai le mal de vivre
Ou j’ai de la peine à me suivre

Je suis mal mal mal
Mal dans ma peau
Ça fait mal mal mal
Comme un couteau
Qui mettrait à nu mon cœur sous sa lame
Pour y voir clair dans mon âme

Briser les miroirs
Pour ne jamais plus me voir
Ne plus voir personne
Décrocher le téléphone
Rayer tous les disques
Quitte à prendre le risque
Lourd de conséquences
De me perdre dans le silence

Je suis mal mal mal
Mal dans ma peau
Ça fait mal mal mal
Comme un couteau
Qui mettrait à nu mon cœur sous sa lame
Pour y voir clair dans mon âme
Mais à qui à qui le blâme

Je suis mal mal mal
Mal dans ma peau
Ça fait mal mal mal
Comme un couteau
Qui mettrait à nu mon cœur sous sa lame
Pour y voir clair dans mon âme
Mais à qui à qui le blâme

Je suis mal mal mal
Mal dans ma peau
Ça fait mal mal mal
Comme un couteau
Qui mettrait à nu mon cœur sous sa lame
Pour y voir clair dans mon âme
Pas de quoi en faire un drame

©1977- Paroles : Serge Gainsbourg -  Musique : Alain Chamfort
Texte soumis aux Droits d'Auteur - Réservé à un usage privé

Additional information